Première session ordinaire de l’année 2015 du parlement des jeunes du Bénin

Première session ordinaire de l’année 2015 du parlement des jeunes du Bénin :

Le Parlement des Jeunes du Bénin a tenu le samedi 15 août 2015 sa première session ordinaire de l’année 2015 au Palais des Gouverneurs à Porto-Novo. C’est le Président de l’Assemblée Nationale, Me Adrien HOUNGBEDJI qui a officiellement ouvert les travaux de cette session devant les divers partenaires du Parlement des Jeunes, les membres de son cabinet et les responsables de l’administration parlementaire.

« Que de fraicheur ! Que de fraicheur ! Et en même temps que de détermination ! Ce sont des qualités, ce sont des vertus qu’on ne trouve pas facilement dans un hémicycle comme le nôtre. Quand on voit toute cette fraicheur et toute cette détermination, on a des raisons d’espérer » Voilà les premiers mots de satisfaction du Président de l’Assemblée Nationale, Me Adrien HOUNGBEDJI qui a conduit l’ouverture de la première session de l’année 2015 du Parlement des Jeunes du Bénin.

Le Parlement des Jeunes permet aux jeunes de prendre conscience des responsabilités des gouvernants, de préparer à la culture du dialogue et de la paix. Le devoir des députés serait de nous faire confiance, de s’entendre avec nous pour mieux comprendre les défis de notre temps.Un mécanisme de dialogue entre les jeunes et élus aiderait ces élus à mieux cerner les propositions des jeunes.

« Je vous convie, chers collègues, à plus d’objectivité lors des débats en commissions afin que les recommandations qui ressortiront de nos travaux soient réalistes et présentées à qui de droit. » Il s’agit là du mot du président du Parlement des Jeunes du Bénin à l’ouverture.

Au cours de cette session nous avons mieux cerner la constitution, aborder les innovations et perspectives du code électoral. Messieurs Clotaire OLIHIDE et Isaac FAYOMI m’ont énormément appris à propos du Code Électoral de notre pays le Bénin.

L’une des innovations dans ledit code, est le mandat de 7 ans non renouvelable qui permet de capitaliser les acquis et mieux préparer les élections.  En matière de perspectives il est suggéré :

  • que le législateur pose des conditions et critères professionnels qui aillent aux delà de la probité pour la désignation des Membres de la CENA.
  • la responsabilisation totale des magistrats dans la désignation du magistrat qui siègera à la Commission Electorale Nationale Autonome (CENA).
  • Fixation d’un délai de proclamation des résultats.

On peut être juge et partie, il faut retirer les législateurs dans le processus de réalisation de la liste électorale LEPI. Mais ils pourraient intervenir au niveau du suivi et contrôle de cette liste.
La constitution n’est pas réservée qu’aux initiateurs de droit. Aujourd’hui très peu ont lu la constitution or elle est la règle, l’acte créateur de l’État et aussi un axe protecteur des droits fondamentaux. Une de mes découvertes est qu’il est une obligation à l’État de faire l’éducation, la vulgarisation de la constitution à la population.
« A mon avis le Parlement des Jeunes n’est pas initié pour applaudir les initiatives des députés mais pour apporter des amendements de qualité. Il devrait faire des propositions de lois en faveur des jeunes dans les commissions étatiques » affirma Damien Owolabi, Président de l’organe consultatif de la jeunesse.
Cela est pertinent mais suivant notre statut nous sommes en mesure de faire des propositions d’avant projet de lois. Ce qui est louable déjà.

Je vous reviens très bientôt pour les recommandations retenues.

Edna-Stella FAYOMI

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s